Présentation

Objectifs

Les enregistrements vidéo numériques sont des matériaux d’étude de plus en plus utilisés dans les recherches sur l’éducation. Ils apportent des possibilités nouvelles pour étudier ce qui se passe dans les classes ou dans d’autres situations éducatives comme des stages sur un lieu de travail ou encore des visites dans un musée. Ils permettent de mieux saisir la complexité de ce type de situations grâce à des caractéristiques telles que :

– la conservation du flux temporel des évènements et des relations entre entités filmées (acteurs, artefacts)

– la permanence des données pour des analyses multiples, y compris par différents chercheurs.

Mais les enregistrements vidéo utilisés dans une perspective de recherche posent de multiples problèmes et questions d’ordre, théorique, méthodologique, technique et  éthique, dont beaucoup de chercheurs restent trop peu conscients.

Le pari de la Structure Fédérative de Recherche ViSA (SFR ViSA) est que ces problèmes et questions nouvelles ne peuvent être traités de manière isolée, par un seul chercheur ou petit groupe de chercheurs ou même par une seule discipline de recherche. Une instrumentation de plus large ampleur est nécessaire pour :

1) Développer une réflexion épistémologique sur la nature des données vidéo et sur les méthodologies de constitution et d’analyse de celles-ci, en lien avec d’autres types de données ;

2) Systématiser les pratiques de constitution et d’utilisation de données vidéo en fonction des types de problématique et des orientations théoriques ;

3) Mieux outiller et former les chercheurs afin de ne pas perdre de temps à résoudre des problèmes déjà traités par d’autres, en fournissant une expertise sur les méthodologies et les outils techniques existants (matériels de prise de vue et de son, outils logiciels pour structurer les corpus, aider aux analyses et à la présentation des résultats) et en explorant également des possibilité de développement de nouveaux outils ;

4) Contribuer à faire évoluer les pratiques de recherche vers des logiques plus collectives, ouvrant sur des études de plus grande ampleur et plus solidement étayées, en particulier dans une perspective de renouvellement théorique.

Orientations Scientifiques

L’ambition de la SFR ViSA est d’offrir une véritable instrumentation en Sciences de l’Homme et de la Société dans le domaine de l’éducation. Le travail scientifique mené s’oriente concrètement dans trois grandes directions.

▪  La  mise à disposition d’un système d’archivage pérenne et de mutualisation d’enregistrements vidéo de situations d’apprentissage et de données associées : la Base ViSA. Cette base est né du constat d’une durée de vie des enregistrements vidéo bien souvent réduite au temps d’une recherche. Pourtant, regroupés et indexés dans une base de données, accompagnés d’autres types de données associées (programmes, préparation des professeurs, cahiers d’élèves, etc.) ils  deviennent un outil qui peut contribuer soit, à des validations de résultats antérieurs, soit à des questionnements nouveaux, soit encore à la structuration des approches méthodologiques de recherches empiriques. Ces enregistrements constituent aussi un formidable patrimoine des pratiques d’enseignement. La base ViSA offre depuis 2009, la possibilité pour tout chercheur qui le souhaite : de déposer, indexer, conserver de façon pérenne, et mettre à disposition ses enregistrements vidéos et données associés dans un cadre juridique et technique très réglementé ; de faire une demande pour utiliser dans une de ses recherches, des données déposées précédemment par d’autres chercheurs (Télécharger une description synthétique du fonctionnement de ViSA). Il est important de préciser que la base ViSA est restreinte à la recherche et ne peut être utilisée à des fins de formation.

▪  Un travail de réflexion commune sur différentes thématiques liées aux méthodologies d’analyse de données Vidéo. Pour cela, des groupes de travail ont été constitués et des journées d’étude et des écoles thématiques sont organisées tous les ans en alternance. Ces différents moments permettent à des chercheurs de différents courants ou champs de recherche en éducation de se rencontrer, de discuter de leurs utilisations des enregistrements vidéo et de développer des réflexions théoriques et pratiques communes. Des conférenciers de renom, dont plusieurs chercheurs étrangers très en pointe sur l’usage des vidéos pour la recherche, ont déjà participé à ces journées ou écoles thématiques. Les problématiques traitées portent par exemple sur : les caractéristiques des données filmiques ; le lien entre problématiques, approches théoriques, méthodologies, et caractéristiques des situations étudiées ; les analyses croisées autour d’un même extrait ou corpus vidéo ; les types de descriptions réalisées lors des analyses d’enregistrements vidéo ; la combinaison de différents modes de production de données avec les données vidéo et leur articulation pour produire des analyses.

▪ L’animation d’un pôle d’expertise, de ressources et de formation sur les problématiques d’instrumentation des recherches mobilisant des enregistrements vidéo. Un des objectifs très important que s’assigne la SFR ViSA est de mener une veille et une réflexion approfondie sur différents outils d’aide à la constitution, l’organisation et l’analyse de corpus vidéos. Il s’agit, en particulier, de se pencher sur différents logiciels d’aide à l’analyse tels que Transana ou chronos-actogram, avec l’objectif de comparer ces outils, non seulement du point de vue de leurs possibilités et caractéristiques techniques, mais de leurs fondements théoriques et épistémologiques. Des formations à certains de ces outils sont proposées lors des journées d’étude et des écoles thématiques qui sont proposées en alternance chaque année.  En complément de cette veille, la SFR ViSA cherche à contribuer à la création de nouveaux outils pour les chercheurs, comme par exemple : les systèmes sémiotiques « hybrides » pour l’analyse des enregistrements vidéos (texte, image, schémas, graphiques, …), permettant des rapprochements entre des modes de description et/ou de catégorisation différents ; ou encore les possibilités offertes par l’analyse automatique d’images vidéo ou la transcription automatique de la parole, en collaboration avec des informaticiens. Les questions juridiques et éthiques sont aussi mutualistes et traitées au sein du réseau, avec l’aide de services juridiques compétents, notamment ceux des tutelles (ENS et UBO).

Organisation et fonctionnement

La Structure Fédérative de Recherche ViSA a pour tutelle l’Université de Bretagne Occidentale (UBO) depuis le 1er Janvier 2012. L’ENS de Lyon sera le second établissement de tutelle à partir du 1er Janvier 2017 (prochain contrat quinquennal). Cette structure fédérative est évaluée par l’AERES qui en a souligné l’intérêt majeur pour la communauté des chercheurs en éducation.

ViSA regroupe 10 unités de recherche (cf. liste ci-contre). Le financement de la structure est assuré par les dotations fournies par l’UBO et l’ENS de Lyon, ainsi que par des contributions des universités de tutelle de chacune des unités de recherche membres de la SFR.

Un conseil scientifique, composé de représentants des tutelles, des unités de recherche  et de personnalités externes (voir la composition ci-contre) évalue et définit les orientations stratégiques de la structure fédérative. Il examine également les demandes de dépôts et d’utilisation d’enregistrements vidéos dans la base ViSA, en s’assurant du respect de règles éthiques et juridiques, notamment de l’utilisation de ces données à des fins de recherche.

L’UMR ICAR et le CREAD sont les deux unités de recherche porteuses de la SFR.
G. Sensevy (directeur de la SFR, CREAD), Laurent Veillard (Directeur adjoint, ICAR), A. Tiberghien (ICAR), Alain Jameau (CREAD) et Dominique Forest (CREAD) assurent cette animation régulière au sein d’un comité de direction.

La base ViSA a été développée dans une collaboration étroite entre la cellule TICE de l’ENS de Lyon, l’IFé et les chercheurs du réseau ViSA. Elle a pour tutelle l’ENS de Lyon, qui en assure l’hébergement et la maintenance opérationnelle.

Le présent site ViSA est hébergé par l’UBO, et animé par le comité de direction  cité plus haut, avec l’aide de Jean-Noël Blocher, ingénieur d’étude au CREAD.


Les commentaires sont clos.