Journées des 27 & 28 mai 2010

Ces journées ont été l’occasion d’une réflexion sur ce que le cinéma peut apporter au travail de recherche sur la pratique d’enseignement et d’apprentissage à partir de données filmiques. Jean-Louis Comolli, réalisateur, scénariste et écrivain a présenté son analyse sur ce que le cinéma nous apprend de la réalité et comment il nous l’apprend. Le travail sur les corpus croisés entamés les journées précédentes a été poursuivi. Lors de ces premières journées, la question des types de données nécessaires à chaque approche théorique avait été abordée, ainsi que celle des analyses qui peuvent être menées sans toutes les données habituelles. Cette fois-ci, nous avons traité de la question de la chaîne des opérations effectuées à partir des données filmiques (en lien éventuellement avec des données secondaires) dans un cadre théorique donné pour produire des résultats.

Les commentaires sont clos.